Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Intelligence artificielle et… sexiste

Après avoir testé des recherches sur plusieurs outils d’intelligence artificielle (IA), des chercheurs ont révélé l’existence de préjugés sexistes prononcés à l’encontre des femmes. C’est l’Unesco qui a dévoilé cette étude. Les modèles GPT 2 et GPT 3.5 d’OpenAI, font preuve « sans équivoque de préjugés à l’encontre des femmes », explique l’instance onusienne. Selon l’étude, menée d’août 2023 à mars 2024, ces modèles de langage ont davantage tendance à associer les noms féminins à des mots comme maison, famille ou enfants, tandis que les noms masculins sont davantage liés aux mots commerce, salaire ou carrière. De plus un homme est souvent présenté comme un professeur, un chauffeur ou un employé de banque, tandis qu’une femme sera plutôt, dans au moins 30 % des textes générés, une prostituée, un mannequin ou une serveuse. Dans cette société capitaliste arriérée, la technique la plus sophistiquée cohabite avec les pires préjugés sexistes et rétrogrades.