Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Iran : plus de 90 journalistes inquiétés

Le Comité de soutien aux journalistes arrêtés fait état de l’interpellation ou de la convocation de plus de 90 journalistes dans différentes villes d’Iran depuis septembre dernier et la mort de Mahsa Amini. Formé en septembre dernier par un groupe de professionnels du métier pour suivre de près la situation des journalistes détenus dans le cadre de la contestation, le Comité a publié ce bilan à l’occasion de la Journée nationale du journaliste, célébrée le 8 août dans le pays. Parmi les détenus, le Comité cite notamment Niloufar Hamedi et Elaheh Mohammadi, deux femmes journalistes ayant couvert l’affaire Mahsa Amini. Détenues depuis septembre, elles sont jugées notamment pour conspiration contre la sécurité nationale. D’autres journalistes ont été libérés sous caution au cours des derniers mois et un petit nombre amnistiés.