Israël : l’extrême droite défile à Jérusalem

À l’occasion de la « journée de Jérusalem », qui commémore la conquête de la vieille ville par l’armée israélienne lors de la guerre des Six jours en 1967, l’extrême droite religieuse et xénophobe, sous la houlette du ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, va faire défiler aujourd’hui des milliers de participants, majoritairement des juifs orthodoxes, du parc de l’Indépendance au mur Occidental en traversant les quartiers palestiniens et en pénétrant dans le périmètre de la mosquée al-Aqsa. À cette occasion ils brandiront des milliers de drapeaux israéliens, scanderont des slogans anti-arabes et entonneront des chants nationalistes. Connue aussi sous le nom de « marche des drapeaux », cette manifestation provoque chaque année des heurts avec la population arabe de la ville. Et cette année il en sera de même, d’autant plus que les autorités n’ont cessé de jeter de l’huile sur le feu ces derniers jours.

Partager cet article