Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Israël : Netanyahou, un boucher doublé d’un escroc

Le procès pour corruption du Premier ministre israélien a repris à Jérusalem, environ deux mois après sa suspension due à l’attaque sanglante du Hamas du 7 octobre dernier. Il doit répondre des accusations de corruption, fraude et abus de confiance dans trois affaires distinctes allant des faveurs gouvernementales à un grand groupe de communication, l’acceptation de pots-de-vin d’un montant de 176 00 euros et enfin de cadeaux fiscaux à quelques-uns de ses riches amis. Son procès s’est ouvert en 2020 mais depuis lors ses avocats font traîner les choses. Et il espère bien que la guerre de Gaza lui donnera un nouveau répit. Au prix de dizaines de milliers de morts.