Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

IVG : un droit toujours à défendre

Malgré les assurances données par les législateurs qui ont révoqué le droit à l’avortement, aux États-Unis, les femmes victimes de viol ont de plus en plus de mal à se faire avorter. Dans les États qui ont interdit l’avortement après l’annulation de l’arrêt qui l’autorisait par la Cour suprême américaine, 65 000 grossesses issues d’un viol ont été recensées. Et pour cause, beaucoup de ces États interdisent l’IVG même en cas de viol – et d’inceste ! Ce sont évidemment les femmes les plus pauvres qui en pâtissent : en premier lieu celles qui n’ont pas les moyens de se déplacer loin pour avorter. Quand les réactionnaires reviennent sur les droits des femmes, ils ne le font pas à moitié. Il n’y a rien à attendre des promesses de ces gens-là. À nous de prendre nos affaires en main !