Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Jack Lang voit l’Arabie saoudite en rose

À peine reconduit à la présidence de l’Institut du monde arabe, Jack Lang s’est lancé dans une défense lyrique et enflammée de l’Arabie saoudite. Interviewé par Arab News, un média saoudien en ligne, à propos de la réception à l’Élysée du prince héritier Mohammed ben Salmane, l’ancien ministre de la Culture de François Mitterrand s’est réjoui de l’événement en ajoutant : « Choisir Riyad comme lieu de l’exposition universelle 2030 serait un choix intelligent et visionnaire » et d’ajouter : « L’Arabie, c’est une histoire, une civilisation, des moments puissants de la vie du monde. Consacrer l’Arabie par cette exposition universelle aurait une grande portée symbolique et emblématique. » Pas un mot sur l’absence de droits démocratiques élémentaires dans le pays, l’emprisonnement ou la décapitation des opposants, l’oppression des femmes et des LGBT, ni les massacres commis par l’armée saoudienne au Yémen. Une réalité qui ne semble nullement déranger Lang. Il faut dire que la monarchie wahhabite est une des principales contributrices financières de l’Institut. Ceci explique sans doute cela.