Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

JO 2024 : bientôt un record… d’enquêtes du parquet national financier

Tony Estanguet, le président du comité d’organisation des JO de Paris, avait clamé haut et fort lors de sa nomination que les JO 2024 seraient « exemplaires ». C’est mal barré. Il est visé par une enquête sur sa rémunération qui s’établit à 270 000 euros par an. Des sommes bien supérieures à celles pouvant être perçues dans une association loi 1901. Cette nouvelle enquête est la quatrième portée par le parquet national financier. En effet, trois autres sont déjà en cours contre l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris. Elles visent notamment des soupçons de favoritisme et de détournements de fonds publics lors de l’attribution des marchés. Elles concernent une vingtaine de contrats et plusieurs dizaines de millions d’euros. Sans compter celles qui concernent l’emploi de travailleurs sans-papiers sur les chantiers olympiques. Bref, avant même d’avoir commencé les prochains JO battent les records de malversation.