Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Jordanie : l’aide alimentaire aux réfugiés syriens réduite

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies a annoncé réduire son assistance à 119 000 réfugiés syriens vivant dans des camps Zaatari et d’Azraqen, jugeant cette mesure nécessaire en raison d’une baisse des financements. « Une diminution accrue de l’aide alimentaire pour les réfugiés en Jordanie est devenue inévitable car les fonds sont dangereusement bas », a déclaré le Programme alimentaire mondial (PAM) dans un communiqué. Dès août, ces personnes recevront « 21 dollars par mois et par personne », au lieu de 32 dollars, soit 18,7 euros contre précédemment 28,5 euros. Bien qu’ayant procédé à des coupes budgétaires, le PAM dit manquer de 41 millions de dollars pour pouvoir boucler son budget 2023. Quant aux grandes puissances, notamment occidentales, qui sont les principaux financeurs du Programme alimentaire mondial, elles dépensent des centaines de milliards de dollars ou d’euros en armement mais ne trouvent pas l’argent nécessaire pour aider les réfugiés qui sont souvent victimes des guerres qu’elles mènent sur nombre de continents. Un monde qui marche sur la tête.