Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Jour du dépassement : épuiser la planète au-delà du raisonnable

Le mercredi 2 août, l’humanité avait consommé la totalité des ressources que peut fournir la planète sur une année entière, alors qu’il restait encore 151 jours avant la fin de l’année 2023. Nommée « jour du dépassement », cette date, qui sert surtout d’outil pédagogique, a été établie selon les calculs d’un institut américain, le Global Footprint Network (Réseau de l’empreinte globale). À en croire ses estimations, il faudrait 1,7 planète pour être capable de régénérer notre consommation de ressources. L’ONG rappelle surtout que ce « dépassement persistant entraîne des symptômes de plus en plus importants, notamment des vagues de chaleur inhabituelles, des incendies de forêt, des sécheresses et des inondations, avec le risque de compromettre la production alimentaire ». En deux mots, la planète va droit dans le mur et continue joyeusement dans la même direction. Ce n’est pas seulement le modèle de consommation qu’il s’agit de changer, mais bien le système capitaliste qui le met en œuvre.