Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Lannion : grève chez Idea Optical pour les salaires

Pour la première fois dans cette startup, les salariés ont déclenché une grève lundi 5 juin. Dans la foulée, ils et elles ont participé à la manifestation lannionaise du 6 juin contre la réforme des retraites.

Lannion, pôle d’informatique et d’optronique compte des dizaines de startups nées de la décomposition industrielle des grands groupes capitalistes comme Alacatel, Nokia, Orange, etc. Abreuvés de crédits et de soutien financier public, ces entreprises développent une stratégie de bas salaires et de précarité. Macron lui-même pour « donner l’exemple » avait procédé à la vente d’Alcatel à Nokia avec la casse sociale de l’entreprise, fleuron industriel local.

Idea Optical fabrique du matériel pour les communications et les réseaux. L’unité installée sur la zone industrielle emploie 141 salariés permanents et une quarantaine d’intérimaires. L’entreprise fait désormais partie du groupe d’origine normande Acome.

Outre la dégradation des conditions de travail l’inflation a rogné sur les salaires. À la production comme au stockage, ceux-ci plafonnent 40 euros au-dessus du smic, alors que le différentiel il y a un an était autour de 150 euros… Élément marquant du conflit, les grévistes revendiquent l’égalité salariale entre les hommes et les femmes, là encore la différence se situe entre 40 et 150 euros en moyenne.

Des négociations sont prévues vendredi 9 juin entre la direction et les délégués du CSE. À ce jour aucune organisation syndicale n’est présente dans l’usine, sauf des syndiqués à titre individuel. Dans l’attente de la rencontre avec le patron, des débrayages quotidiens ont lieu avec la participation d’une cinquantaine de grévistes.

Correspondant