Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Le 7 mars, tous aux abris !

Le porte-parole du gouvernement, Olivier Véran, a déclaré que « mettre la France à l’arrêt » à partir du 7 mars serait « prendre le risque d’une catastrophe écologique, agricole et sanitaire » et reviendrait « à négliger la santé de nos enfants ». Sur la même lancée, il aurait pu tout aussi bien affirmer que, si les grèves se poursuivent dans les jours suivants, le pays sera frappé par la peste bubonique, connaitra des pluies de sauterelles et sera l’objet d’attaques d’extra-terrestres. Voilà qui prouve que le ridicule ne tue pas, même en politique. Et là, c’est un peu dommage…