Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Le permis de conduire à 17 ans : en faveur des jeunes ou des employeurs ?

Les jeunes âgés de 17 ans pourront, à compter du 1er janvier 2024, passer leur permis de conduire : c’est la principale annonce faite par la Première ministre à l’issue du Conseil national de refondation consacré à la jeunesse. En outre elle a indiqué que l’aide financière de 500 euros, que touchent actuellement les apprentis pour passer leur permis de conduire, sera étendue aux élèves des lycées professionnels « qui sont amenés à se déplacer plus que les autres », compte tenu des stages en entreprise. Rendre les jeunes plus autonomes plus tôt n’est pas en soi une mauvaise chose. Mais cette mesure – qui interdira cependant à ces jeunes de conduire hors de l’Hexagone – est destinée en priorité aux apprentis et aux lycéens des filières professionnelles afin qu’ils puissent être plus facilement « employables », c’est-à-dire « exploitables », par les patrons.