Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Les faux chiffres font les bons résultats

Gabriel Attal s’est vanté des résultats de sa mesure soumettant les personnes au RSA à 15 heures d’activité obligatoire : la moitié auraient retrouvé un travail au bout de cinq mois. Comme s’il y avait soudain eu des milliers d’emplois créés ! En réalité, ce chiffre est largement biaisé, puisque calculé uniquement pour les quelques personnes en bonne position pour retrouver un emploi qui sont entrés dans la mesure.Or, le RSA est la dernière planche de survie, bien insuffisante, pour nombre de personnes qui font face à de multiples difficultés : de santé, de garde d’enfant (souvent des mères isolées), de logement, etc. Le gouvernement préfère pointer du doigt les plus précaires plutôt que de fournir des solutions. Pour que tout le monde trouve un emploi, il faudrait d’abord des places en crèche, des logements accessibles, des postes adaptés… et des patrons qui embauchent !