Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Les grandes oreilles veulent tout écouter

Les défenseurs des libertés s’inquiètent d’une légalisation de la pratique visant à activer à distance des téléphones dans certaines enquêtes policières. L’article 3 de la réforme voulue par le garde des Sceaux, Éric Dupond-Moretti, prévoit l’activation à distance des téléphones portables, ordinateurs et autres objets connectés ou captures images, du son ou collecter des données de géolocalisation. Elle est actuellement en discussion à l’Assemblée nationale. On nous promet que cela ne sera autorisé que dans des enquêtes restreintes, mais il y a gros à parier qu’une fois la réforme en place les poulets s’en donneront à cœur joie.