Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

L’espérance de vie en bonne santé a diminué l’an dernier

Pour la seconde fois depuis 2008, l’espérance de vie, sans incapacité, à partir de 65 ans a diminué en 2022. Selon une étude de la Direction des études et des statistiques des ministères sociaux (Drees), à 65 ans, les femmes peuvent espérer vivre 11,8 ans sans être limitées dans les activités de la vie quotidienne, et les hommes 10,2 ans. Soit une augmentation, depuis 2008, d’un an et 9 mois pour les femmes, et d’un an et six mois pour les hommes, détaille la Drees. Mais, alors que l’indicateur avait fortement augmenté en 2021, après un net recul l’année précédente lié au Covid, en 2022, « au sortir de la crise sanitaire, l’espérance de vie sans incapacité baisse et retrouve le niveau de 2020 ». Une telle tendance, si elle confirmait, conforterait la position des organisations syndicales qui avaient pointé le risque que repousser l’âge de départ en retraite pèse sur l’espérance de vie en bonne santé.