Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Libye : cinq corps de migrants découverts dans le désert

Les gardes-frontières libyens ont annoncé avoir découvert cinq corps non identifiés de migrants clandestins d’origine africaine lors d’une patrouille le long de la frontière avec la Tunisie. Depuis dix jours, les gardes-frontières libyens viennent au secours de migrants subsahariens expulsés par les autorités tunisiennes qui les ont déposés sans eau, ni vivres, ni abri dans une zone désertique et inhabitée à environ 150 kilomètres au sud-ouest de Tripoli par des températures qui dépassent les 50 degrés. Le pays, qui abrite au moins 600 000 migrants subsahariens, a été accusé à plusieurs reprises de multiples abus à leur encontre, dont des « meurtres, disparitions forcées, tortures, esclavage, viols » par des ONG et des organisations internationales. Ce qui n’empêche pas Tunis d’avoir reçu le soutien de l’Union européenne dans sa lutte anti-migrants.