Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Logement : quand des propriétaires se bâfrent

Logement : inégalités à tous les étages : ce premier rapport consacré au logement par Oxfam dresse le constat d’un creusement des inégalités dans l’accès à un logement abordable et rénové. Un chiffre éloquent : environ 3,5 % des propriétaires détiennent la moitié du parc immobilier locatif du pays. Et de pointer du doigt un désengagement progressif de l’État, qui « a ouvert la voie au secteur privé et aux investisseurs financiers ». En 20 ans, les prix des biens immobiliers ont augmenté « quatre fois plus vite que les revenus ». Premier poste de dépense contrainte des familles, le logement est passé d’une part de 9,5 % du revenu brut des ménages en 1960 à 23 % aujourd’hui, voire 32 % pour les plus modestes. Pour affronter cette situation, Oxfam réclame l’inscription du droit au logement dans la Constitution, l’abolition des niches fiscales qui existent dans ce secteur, donner plus de pouvoirs aux maires en matière de foncier et d’immobilier, etc. Des mesures qui seraient sans doute utiles mais qui ne règleront pas le problème de fond : tant que le logement sera considéré comme une marchandise, sa concentration aux mains des plus riches se poursuivra. La seule solution serait d’abolir la propriété privée du logement et d’en faire un bien public et social ouvert à tous.