Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

L’Union européenne durcit sa politique anti-migrants

Le Parlement européen et les 27 États membres sont parvenus à un accord de principe sur la réforme de la politique migratoire européenne. Il prévoit notamment un contrôle renforcé des arrivées de migrants dans l’Union européenne, des centres fermés près des frontières pour renvoyer plus rapidement ceux qui n’ont pas obtenu le droit à l’asile. La réforme prévoit aussi un « filtrage » des migrants à leur arrivée et une « procédure à la frontière » pour ceux qui sont statistiquement les moins susceptibles d’obtenir l’asile. Ces derniers seront retenus dans des centres pour pouvoir être renvoyés plus rapidement vers leur pays d’origine ou de transit. Le Conseil européen a insisté pour que même les familles avec enfants de moins de 12 ans soient concernées par une telle procédure, qui implique une détention dans des centres situés près des frontières ou des aéroports, par exemple. C’est à ce genre de détails que l’on reconnait de véritables humanistes…