Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

L’Union européenne va rendre plus difficile la situation à ses frontières

Le maire de Londres, Sadiq Khan, a mis en garde contre le « signal terrible » qu’enverrait au monde le chaos annoncé à la gare de Saint-Pancras où arrivent l’Eurostar et les autres trains en provenance du Continent. En cause : l’entrée en vigueur d’un nouveau système de contrôle des entrées et sorties de l’Union européenne, appelé Entry/Exist System (EES), concernant les ressortissants venus de pays tiers. Cette nouvelle base de données centralisée, qui sera opérationnelle à la fin de l’année, comprendra notamment les photographies du visage et empreintes digitales du voyageur. Pour les départs et les arrivées de France, ces contrôles s’effectueront aux 14 terminaux de la gare londonienne alors que des modélisations suggèrent qu’il en faudrait près de 50 aux heures de pointe pour éviter des attentes qui pourraient atteindre… jusqu’à 14 heures. Encore une fois, le renforcement des contrôles aux frontières de l’UE risque d’entraîner des situations kafkaïennes. Mais de cela Bruxelles s’en moque et continue d’empiler règlements et législations restrictives vis-à-vis des non-européens. Sus à l’ étranger…