Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Macron s’en prend aux familles modestes et aux réseaux sociaux

Pour tenter de freiner la flambée de colère qui s’est emparée, ces derniers jours, des jeunes des banlieues et des quartiers défavorisés, Macron a appelé « tous les parents à la responsabilité » pour « garder les jeunes à leurs domiciles ». De plus il a dit attendre un « esprit de responsabilité » des grandes plateformes des réseaux sociaux, citant notamment Snapchat et TikTok où s’organisent, selon lui, « des rassemblements violents » qui suscitent « aussi une forme de mimétisme de la violence, ce qui conduit chez les plus jeunes à une forme de sortie du réel ». Sauf que les jeunes en question touchent du doigt tous les jours un réel bien concret où aux conditions de vie insalubre, aux petits boulots et à l’absence de services publics s’ajoutent la violence et le racisme de la police. Autant de faits patents que le président de la République se garde bien de dénoncer.