Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Maréchale des logis et pénurie de logements

Face à la pénurie de logements (9 ou 10 ans d’attente pour obtenir un logement social en banlieue parisienne par exemple), Élisabeth Borne se défausse : « il n’y a pas de mesure magique ». Alors faute de magie, elle propose juste de prolonger les prêts à taux zéro pour ceux qui ont les moyens de s’acheter un logement sans pouvoir le payer cash (mais en en durcissant les conditions pour y avoir droit). Et elle y rajouterait volontiers le rachat par l’État (la Caisse des dépôts) des logements que les propriétaires n’arrivent pas à vendre. Pauvres propriétaires !

Mais construire des logements sociaux, vous n’y pensez pas ? Il n’y a pas d’argent magique ! Il n’y en a que pour augmenter le budget d’armement.