Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Marine Le Pen s’en prend à son tour à Aya Nakamura

Laisser l’artiste noire franco-malienne Aya Nakamura interpréter des chansons d’Édith Piaf lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Paris serait « humilier les Français » a estimé Marine Le Pen sur France Inter. Et de poursuivre : « Je ne vais même pas vous parler de l’entourage. Je vais vous parler de sa tenue, de sa vulgarité, du fait qu’elle ne chante pas français. Elle ne chante d’ailleurs pas étranger [sic] non plus. Elle chante on ne sait pas quoi », réfutant le terme de « métissage » pour décrire le langage de la chanteuse. Avant même la confirmation de sa présence à la cérémonie olympique, les racistes s’en donnent à cœur joie, de Zemmour à Le Pen en passant par divers groupes identitaires. Pour eux, la chasse aux Noirs est ouverte…