Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Maroc : un journaliste en grève de la faim

Le journaliste Souleimane Raissouni, détenu depuis 2020, est à nouveau en grève de la faim. L’ex-rédacteur en chef du quotidien Akbar Al-Yaoum, très critique du pouvoir, conteste la saisie par l’administration pénitentiaire de sa correspondance avec le romancier ukrainien Andreï Kourkov. Il avait été condamné à cinq ans de prison pour une pseudo « agression sexuelle », fait qu’il a toujours réfuté et qui, pour ses soutiens, n’était qu’un prétexte pour le faire taire. En 2021, il avait déjà cessé de s’alimenter durant 122 jours pour protester contre ses conditions de sa détention. Le Comité pour la protection des journalistes, basé à New York, s’est dit « choqué » par le « harcèlement » dont il fait l’objet « privé du droit légitime d’envoyer des lettres » et a demandé sa libération.