Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Marseille : nouveau rebondissement dans l’affaire Hedi

C’est Mediapart qui l’affirme. Deux des quatre policiers de la BAC mis en examen à Marseille pour avoir tiré au LBD et fracassé le crâne de Hedi, un jeune de 22 ans, dans la nuit du 1er au 2 juillet, avaient déjà commis de graves violences couvertes par leur hiérarchie. Hedi avait été en outre roué de coups et grièvement blessé au cerveau. Il restera handicapé à vie. Il avait été agressé en marge des émeutes consécutives à la mort de Nahel à Nanterre. Pour rappel, les flics mis en cause avaient bénéficié du soutien du ministre de l’Intérieur et du préfet de police qui tous les deux continuent d’affirmer, la main sur le cœur, que les violences policières n’existent pas.