Marseille : nouvelle affaire de violences policières

Un policier a été mis en examen pour des violences aggravées sur un homme de 36 ans, Otman, présentant sept fractures au visage. C’est la quatrième affaire de ce type qui implique la police marseillaise depuis les violences urbaines survenus fin juin-début juillet. Le policier impliqué est accusé de violences aggravées, menaces ou actes d’intimidation pour déterminer une victime à ne pas déposer plainte et abus d’autorité par personne dépositaire de l’ordre public pour faire échec à l’exécution de la loi. Il a en outre été placé sous contrôle judiciaire. Avant lui, tous atteints par des tirs de lanceurs de balles de défense (LBD), Hedi avait dû être amputé d’une partie du crâne, Mohamed avait été victime d’une crise cardiaque mortelle et Abdelkarim avait perdu l’usage d’un œil. Mais, comme dirait Darmanin, les violences policières n’existent pas.

Partager cet article

IVG en danger

Il y a un an, la Cour suprême américaine a supprimé l’arrêt fédéral qui légalisait l’avortement sur tout le territoire. Dans certains pays d’Amérique latine,…