Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Martinique : il y a 50 ans les gendarmes ouvraient le feu sur des ouvriers agricoles

Le 14 février 1974, à Basse-Pointe, les gendarmes ouvraient le feu sur des ouvriers agricoles de la banane qui manifestaient pour leurs conditions de vie et de salaire. Deux d’entre eux, Rénor Ilmany, 55 ans, et Georges Marie Louise, 19 ans, trouvèrent la mort dans ces affrontements et de nombreux autres travailleurs furent blessés. La grève devait se poursuivre jusqu’au 19 février. Outre les questions touchant aux salaires et rémunérations, ils s’opposaient aux licenciements et défendaient leurs conditions de travail et leurs droits syndicaux. Ils mettaient aussi en cause l’utilisation massive des pesticides dans les bananeraies qui portait directement atteinte à leur santé. Leur grève trouva un large écho dans les autres couches de la classe ouvrière martiniquaise pour lesquelles elle demeure un symbole de la lutte.