Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Mauléon (Pyrénées-Atlantiques) : le drapeau palestinien retiré du fronton de la mairie

Sur intervention des gendarmes, puis de la sous-préfète d’Oloron, Louis Labadot, le maire communiste de Mauléon-Licharre, a fait retirer du fronton de sa mairie le drapeau palestinien qui y flottait depuis plusieurs mois après le jumelage de la petite ville basque avec le camp de réfugiés de Balata, en Cisjordanie, contrôlé par le Fatah. Un drapeau qui n’avait pas de lien direct avec le conflit actuel qui ensanglante Israël et Gaza. La sous-préfecture a fait savoir que « la demande d’ôter le drapeau a été faite dans une logique d’apaisement et de neutralité de l’État dans le cadre d’événements internationaux et de prévention de trouble à l’ordre public ». Il faut une bonne dose d’hypocrisie pour parler de « neutralité de l’État » alors que Paris a toujours soutenu Israël contre les Palestiniens. Labadot a promis de remettre le drapeau en place dès que possible.