Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Mayotte : la misère au miroir de l’eau

Déjà éprouvés par la vétusté et les dysfonctionnements de leur système d’eau courante, les Mahorais doivent désormais faire face à de sévères restrictions d’eau, du fait de la forte sécheresse qui touche l’île. Certains quartiers subissent des coupures quotidiennes. L’approvisionnement en eau courante pose problème depuis de nombreuses années. Mal conçu et mal entretenu, il ne couvre en temps normal que 90 % des besoins de l’île. Dans certains bidonvilles, l’eau courante a toujours été un luxe et des familles vivent chaque jour sans savoir si elles auront de l’eau le lendemain. Cette situation catastrophique est liée à la grande misère des services publics qui caractérise Mayotte. À l’exception bien sûr de celui du maintien de l’ordre où, là, on trouve toujours l’argent nécessaire pour envoyer gendarmes, policiers et véhicules blindés faire la chasse aux pauvres.