Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Moselle : la chasse aux gens du voyage bientôt ouverte ?

Le président de la Fédération des chasseurs de ce département de l’Est, Pierre Lang, vient de demander à ses adhérents de rester sur le qui vive entre le 3 et le 11 septembre pour surveiller un rassemblement évangélique de gens du voyage qui va se tenir sur l’ex-base aérienne de Gristenquin. Il doit réunir environ 30 000 personnes. Selon lui « l’Office français de la biodiversité (OFB) et la gendarmerie souhaitent associer les chasseurs locaux au dispositif de surveillance mis en place ». Mais, interrogés par des journalistes, tant l’OFB que la gendarmerie, voire la préfecture, nient avoir demandé quoi que ce soit à Lang. L’initiative de transformer les nemrods locaux en auxiliaires du maintien de l’ordre – en leur demandant de repérer et d’épier « toute personne ou véhicule suspect » – revient entièrement au très réac Lang, maire de la petite ville de Freyming-Merlebac et ancien député de droite (UMP). Lang ne fait d’ailleurs que suivre l’exemple de son président national, Willy Schraen, grand copain de Macron, qui, en son temps, avait confié au Journal du dimanche que ses adhérents avaient « un rôle à jouer en matière de police de proximité ». À quand des chasseurs pour encadrer les jeunes des quartiers ?