Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Muriel Pénicaud mise en examen dans l’affaire Business France

L’ancienne ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a été mise en examen pour complicité de favoritisme en sa qualité d’ancienne directrice générale de Business France, un organisme chargé de la promotion de l’économie française à l’étranger. Il est reproché à Business France d’avoir monté en urgence, en s’affranchissant de certaines règles, un déplacement d’Emmanuel Macron à un congrès de haute technologie de Las Vegas en janvier 2016. Macron, qui était alors ministre de l’Économie de François Hollande, voulait profiter de cet évènement pour rencontrer des industriels français dans le cadre de sa future campagne pour la présidentielle qu’il devait annoncer deux mois plus tard. L’organisation avait été confiée à l’agence Havas Paris sans appel d’offres ni mise en concurrence comme des contrats de ce montant (d’environ 300 000 euros) le nécessitent. Pour sa défense, Pénicaud affirme qu’elle n’était pas au courant. Un exemple parmi bien d’autres des liens étroits qui unissent business et classe politique.