Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

New York : avalanche de plaintes pour violences sexuelles

En 2022 la gouverneure démocrate de l’État de New York, Kathy Hochul, faisait adopter une loi, l’Adult Survivors Act, qui suspendait jusqu’au 23 novembre de cette année, la prescription pour les violences sexuelles. Cette loi se plaçait dans le sillage d’une loi new-yorkaise similaire, le Child Victims Act, qui concernait les personnes victimes d’abus dans leur enfance et leur a permis de déposer plainte entre août 2019 et août 2021, sans tenir compte là non plus des délais de prescription. Près de 11 000 personnes ont alors engagé des poursuites judiciaires, dont un grand nombre contre l’Église catholique. De son côté, l’Adult Survivors Act a permis à pas moins de 2 500 victimes d’agressions sexuelles de New York d’aller en justice. Sur ce nombre, 1 200 avaient été détenues dans les prisons de l’État. Et ce que demandent aujourd’hui le mouvement féministe et ses soutiens est que soit adoptée une législation définitive qui rendrait imprescriptibles les violences sexuelles, qu’elles concernent enfants ou adultes.