Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Ni le premier, ni le dernier… de quoi se mobiliser

Le sénateur Joël Guerriau est accusé d’avoir drogué une élue pour tenter de la violer. Loin de se démonter, il s’est défendu en prétendant que la substance présente dans le verre n’était pas destinée à sa collègue, mais à lui-même… Il aurait tenté de se consoler de la mort de son chat la veille, et aurait malencontreusement laissé le verre dans le frigo. L’aplomb et l’hypocrisie de ces gens est sans limite. Et si Joël Guerriau a été écarté de son groupe parlementaire, on n’espère pas grand-chose des suites judiciaires. Ce n’est pas en comptant sur la justice, mais bien par nos luttes qu’il faudra faire cesser ces agissements. C’est ce qu’ont fait entendre les manifestants de samedi dernier, qui ont battu le pavé contre les violences faites aux femmes.