Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Nigeria : l’armée tue « par inadvertance » 85 civils

Un drone lancé par l’armée en direction de groupes armés a tué au moins 85 civils dans le village de Tudun Biri dans l’État de Kaduna, dans le nord-ouest du pays, alors qu’ils célébraient une fête musulmane. 65 autres ont été blessés. Le président Bola Ahmed Tinubu a décidé l’ouverture d’une enquête. Cet évènement tragique vient rappeler que depuis 14 ans le pays le plus peuplé d’Afrique (220 millions d’habitants) est en proie à des troubles sporadiques provoqués, à l’origine, par une âpre compétition pour les ressources naturelles opposant éleveurs transhumants et agriculteurs sédentaires, ces derniers accusant les premiers de saccager leurs terres avec leur bétail. Et l’aggravation des conditions climatiques n’a fait qu’empirer les choses. Les violences entre communautés ont fait place peu à peu à des affrontements armés. Aujourd’hui des groupes, que les autorités qualifient de « bandits », attaquent des villages, rançonnent et massacrent la population. L’armée répond par une répression souvent indiscriminée. Et ce sont les gens ordinaires qui trinquent.