Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Nouvelle-Calédonie : l’impérialisme français persiste

« La Nouvelle-Calédonie est française parce qu’elle a choisi de rester française. » Emmanuel Macron a réaffirmé avec force à Nouméa la mainmise de l’impérialisme français sur ce territoire d’outre-mer au mépris des sentiments de la population autochtone, les Kanak, qui n’ont jamais caché leur préférence pour l’indépendance. Mais, devenu une puissance de seconde zone, l’impérialisme français a besoin de s’accrocher à ces confettis de son ex-empire colonial pour s’affirmer comme un acteur de premier plan dans la zone Asie-Pacifique face aux États-Unis et à la Chine. Une illusion d’optique qui ne trompe pas grand monde.