Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Paris : des quais de Seine interdit aux sans-abris par un nouveau dispositif

D’énormes rochers, entourés de grillages, ont été installés sur certains quais de la Seine, notamment dans le 13e arrondissement, pour empêcher les personnes sans-abri qui y plantaient leur tente de pouvoir s’y réinstaller. « Ça fait quelques mois que les campements en bord de Seine, lieu de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques, sont harcelés », résume Paul Alauzy, coordinateur à Médecins du monde et porte-parole du Revers de la médaille, un collectif inter-associatif. Il décrit un nouveau dispositif « particulièrement agressif ». De son côté, le collectif Accès au droit, qui documente les violences policières commises à l’encontre des personnes exilées et à la rue, affirme que ces rochers ont-ils été installés en plein cœur de la capitale pour « nettoyer » les quais du fleuve en vue des Jeux. « La demande des associations, ce n’est pas qu’il y ait des tentes et des sans-abris pendant la cérémonie d’ouverture, précise Paul Alauzy, mais il faut que ces gens aient des solutions décentes, financées sur le long terme. Au lieu de ça, on ne leur accorde même pas un mètre pour se réfugier du vent et de la pluie. » La mairie de Paris et la préfecture de police se renvoient la balle. Pendant ce temps, les SDF continuent d’errer dans les rues de la capitale à la recherche d’un refuge.