Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Patrons mafieux

En 2019, La Poste prenait le contrôle de BRT, leader du colis en Italie. Cette filiale de La Poste a été attrapée par les autorités anti-mafia. Ainsi, La Poste sous-traitait à des boîtes peu scrupuleuses, qui ne versaient aucune cotisation sociale et exploitaient sans droit des milliers de travailleurs. L’enquête a révélé que La Poste – donneur d’ordre – pratiquait le travail forcé (!) et a été condamnée par la justice italienne à l’amende record de 176 millions euros. En France, La Poste a été condamnée récemment pour « devoir de vigilance ». Elle employait pour trier et distribuer les colis dans ses filiales des travailleurs sans-papiers, qui ne bénéficient d’aucun droit, ni du salaire minimum. Sous-traitance illégale, travail dissimulé, fraude fiscale et sociale, travail forcé : les méthodes de voyous du groupe La Poste dépassent les frontières.