Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Plus de 8 500 personnes mortes sur les routes migratoires en 2023

Selon les chiffres de l’Organisation internationale pour les migrations, au moins 8 565 personnes sont mortes sur les routes migratoires dans le monde en 2023. C’est l’année la plus meurtrière depuis que l’organisation a lancé son Missing Migrants Project (projet des migrants disparus), une base de données publique créée en 2014 qui recense les migrants morts et disparus. Le nombre total de morts de l’année dernière dépasse le précédent record établi en 2016, lorsque 8 084 migrants étaient décédés. Mais des centaines de milliers de personnes continuent de tenter leur chance en essayant de traverser la Méditerranée sur des rafiots, en entreprenant un périple harassant à travers la jungle inhospitalière du Darién, à la frontière entre la Colombie et le Panama, ou en tentant de passer par le Sahara. La traversée de la Méditerranée reste la route la plus meurtrière pour les migrants, avec au moins 3 129 décès et disparitions enregistrés l’an dernier, du fait notamment de la politique de fermeture des frontières décidée par l’Union européenne. C’est le nombre de décès le plus élevé enregistré sur cette voie de passage depuis 2017. Et l’orientation actuelle anti-migrants de la plupart des États risque encore d’aggraver l’hécatombe en 2024.