Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Pour nourrir la population en France et dans le monde : remettre en cause la propriété privée !

Selon le rapport 2023 de l’ONU, L’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde, la faim touchait 9,2 % de la population mondiale en 2022, contre 7,9 % en 2019. En 2021, plus de 3,1 milliards de personnes dans le monde (soit 42 %) n’avaient pas les moyens de s’alimenter sainement.

Pour nourrir la population mondiale, il faut produire 150 kilogrammes de céréales par personne et par an ; la production mondiale actuelle se situe au-dessus de 330 kilogrammes. On pourrait donc déjà nourrir à l’heure actuelle plus de deux fois la population.

Un nombre grandissant de petits paysans et ouvriers agricoles dans le monde n’ont tout simplement pas les moyens de s’en sortir… un point commun avec les travailleurs des villes !

En laissant le contrôle de l’agriculture entre les mains des multinationales, on en arrive à des absurdités comme le Royaume-Uni qui exporte du poulet vers les Pays-Bas… pendant que les Pays-Bas exporte du poulet vers le Royaume-Uni !

Pour donner les moyens à toutes et tous de se nourrir suffisamment et sainement, il faut mettre en cause la propriété privée, y compris de la terre et des moyens de production agricoles. Partir des besoins sociaux implique de rationaliser à l’échelle nationale et internationale la production et la distribution des moyens de nourrir la planète.

Xavier McBain

 

 

(Article paru dans Révolutionnaires numéro 10, février 2024)