Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

PSA : vague de colère pour disposer des congés

Fin janvier il y a eu 500 grévistes à PSA Caen, 500 à PSA Hordain, 200 et 150 grévistes à PSA Sochaux, ces derniers jours les débrayages se sont multipliés après celui de PSA Poissy du 15 janvier. Les grévistes se battaient contre les deux semaines de congé en été, pour trois semaines minimum et pour que la quatrième semaine reste à disposition des salariés et pas du patron. Finalement, sur plusieurs sites la direction a reculé en accordant trois semaines, et a cédé sur la quatrième. Sur certains sites le bras de fer continue. Ce qui est sûr, c’est que cette vague de débrayages et de colère a fait peur à la direction, mais on sait aussi qu’elle va revenir à la charge en 2025 et 2026. On l’attend de pied ferme.