Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Quand un maire de droite défend les affiches du RN

Gilles Lurton, maire macroniste de Saint-Malo, vient d’annoncer qu’un agent municipal serait sanctionné. Son crime : il a utilisé un pistolet de marquage au sol appartenant aux services techniques de la mairie pour « vilipender » [sic], en dehors de ses heures de travail, une affiche du Rassemblement national. Un membre du RN l’a aperçu et dénoncé auprès du maire et de la police. Les traditions de délation, ça ne se perd pas. Pas mal d’habitants pensent plutôt que ce sont les affiches du RN qui vilipendent la ville, car celles-ci tiennent rarement longtemps. Mais Lurton, qui ne s’indigne pourtant pas facilement, par exemple de la pollution de la Timac ou de la mise en chômage technique de marins-pêcheurs, a visiblement voulu flatter l’extrême droite. Quoi qu’il en soit, cet employé municipal ne doit pas être sanctionné !