Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Reporters sans frontières lance en Russie un bouquet satellite d’infos indépendantes

L’ONG Reporters sans frontières (RSF) a annoncé à Bruxelles l’aboutissement de son projet de bouquet satellitaire offrant à la population russe « une information indépendante », produite en grande partie par des journalistes russes qui ont dû s’exiler après l’invasion de l’Ukraine. Baptisée « Svoboda » (« liberté » en russe), ce bouquet se veut « une preuve que les démocraties peuvent exporter un journalisme indépendant et inverser la logique de la propagande », qui « abreuve » les citoyens russes via les médias contrôlés par l’État. Il s’agit de pouvoir « parler de guerre et de crimes de guerre » à propos de l’Ukraine et non d’« une opération militaire spéciale » (l’expression de Vladimir Poutine). L’offre de Svoboda est destinée aux téléspectateurs de Russie, ainsi qu’au public russophone des pays limitrophes, comme le Belarus, ou des territoires d’Ukraine occupés par les troupes russes. Elle est constituée dans un premier temps de neuf chaînes de radio et télévision. L’objectif, à terme, est d’en accueillir jusqu’à 25. Le projet, financé par l’ONG, bénéficie des capacités de diffusion du groupe Eutelsat, avec sa constellation de satellites « Hotbird ». Si offrir aux téléspectateurs russes un pluralisme d’informations est, en soi, une bonne chose, il reste à savoir qui sera garant du sérieux de l’information diffusée par ces chaînes qui risquent fort d’être, peu ou prou, des portes-voix du capitalisme occidental.