Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Royaume-Uni : Boris Johnson sous les huées

L’ancien Premier ministre britannique, Boris Johnson, a été accueilli par une foule de manifestants à l’issue de son audition dans le cadre de l’enquête publique sur la pandémie de Covid-19. À sa sortie du bâtiment il a été hué et conspué aux cris de « assassin ». L’épidémie a provoqué la mort de plus de 232 000 personnes dans le pays alors même qu’à la tête du gouvernement il minimisait systématiquement le danger et refusait de prendre des mesures efficaces de peur de mécontenter la population… et son propre électorat. Aujourd’hui, il tente de mouiller ses anciens collaborateurs, l’administration, le service de santé et les experts médicaux qui tous auraient « sous-estimé » la gravité de la menace. Une manière de botter en touche qui met en colère nombre de citoyens du rang qui se rappellent que Johnson, alors même que le pays avait été finalement confiné, organisait de grandes fêtes à sa résidence du 10, Downing Street où les participants ignoraient gestes barrières, port du masque et gel hydroalcoolique. Un scandale qui l’avait contraint de démissionner en juillet 2022. Aujourd’hui il ne risque plus grand-chose, ce qui met particulièrement en rage ceux qui ont perdu un proche durant la pandémie.