Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Scandale du chlordécone : trois ONG saisissent le Conseil de l’Europe

Kimbé Rèd FWI., association antillaise de défense des droits humains, s’est associée à la Ligue des droits de l’homme et à la Fédération internationale pour les droits humains pour saisir le Comité européen des droits sociaux, qui dépend du Conseil de l’Europe, afin de mettre en accusation la France dans le scandale du chloredécone. Ce pesticide, largement utilisé dans les bananeraies, a continué à être autorisé des années après que sa dangerosité ait été reconnue et dénoncée. Aujourd’hui, les sols de la Guadeloupe et de la Martinique sont empoisonnés et 90 % de la population est infectée. Cerise sur le gâteau : en Guadeloupe l’accès à l’eau potable est quasiment impossible pour la majorité de la population. La première plainte dans ce dossier a été déposée… il y a dix-huit ans pour aboutir finalement à un non-lieu en janvier 2023. Malgré tout le combat continue pour que les Antillais obtiennent justice.