Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Sénat : les petits cachotiers

Si l’annonce il y a une semaine que les députés avaient augmenté leurs frais de mandat de 300 euros par mois avait suscité un certain malaise – conduisant même certains élus de gauche à protester contre cette augmentation – on a appris, grâce à Mediapart, que leurs collègues du Sénat avaient fait de même en douce en majorant le plafond de leurs dépenses de 700 euros par mois (+ 12 %) pour le porter à 6 600 euros. Ce qui établit leur rémunération mensuelle totale à 14 237 euros, soit plus de dix fois un smic mensuel net. À noter que le Sénat, très largement ancré à droite, est toujours en pointe pour limiter les salaires, allonger les retraites ou s’en prendre aux chômeurs et aux migrants. Mais les mêmes se votent des rallonges sans hésiter, y compris ceux étiquetés de gauche, qui cette fois-ci ont observé la loi du silence. L’expression « un train de sénateur », appliqué aux revenus de ces élus, désigne un TGV, pas un tortillard.