Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Shrinkflation : Le Maire s’en va en guerre… avec un sabre en bois

Depuis des mois, les grands groupes de la distribution pratiquent le « shrinkflation ». Il s’agit d’une pratique – dont le nom est emprunté à l’anglais « shrink », rétrécir, et inflation – qui consiste à conserver les anciens emballages en mettant moins de produits à l’intérieur (des bonbons aux tranches de jambon en passant par les couches culottes ou les pâtes…) tout en maintenant le même prix, voire en l’augmentant. Interpellé sur cette question – qui s’apparente à un abus de confiance du consommateur – le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, qui s’est réveillé un peu tard, a promis « de taper du poing sur la table ». Et d’ajouter : « Toutes les dispositions réglementaires et législatives nécessaires seront prises pour que les changements de contenu soient affichés en rayons de manière lisible », en se gardant bien de préciser quelles seront ces dispositions et les sanctions afférentes. C’est une vieille habitude chez lui de faire des déclarations fracassantes jamais suivies d’effet. Pas de quoi faire trembler les conseils d’administration de Carrefour, Leclerc, Intermarché et autres distributeurs.