Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Travail forcé : les grandes marques du prêt-à-porter à nouveau montrées du doigt

Plusieurs associations (les ONG Sherpa, collectif Éthique sur l’étiquette, ainsi que l’Institut ouïghour d’Europe) ont déposé une nouvelle plainte avec constitution de partie civile visant Uniqlo France, Inditex (Zara, Bershka, Massimo Duti), SMCP (Sandro, Maje, de Fursac) et le chausseur Skechers, accusés de commercialiser des produits fabriqués en totalité ou en partie dans des usines de Chine où la minorité ouïghoure est soumise au travail forcé. La plainte repose sur l’infraction de recel de quatre crimes : crimes contre l’humanité, génocide, réduction en servitude aggravée et traite des êtres humains en bande organisée. Une première plainte, déposée en avril 2021, avait été classée sans suite, les juges se déclarant incompétents. Rappelons que 20 % de la production mondiale de coton provient de la province du Xinjiang, là où vivent et sont sur-exploités les Ouïghours.