Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Tunisie : des migrants abandonnés dans le désert libyen

Alors même que l’Union européenne et la Tunisie signaient un « partenariat stratégique » sur l’immigration, censé tenir les migrants loin des frontières européennes, on apprenait que 360 d’entre eux, d’origine sub-saharienne, avaient été conduits de force par la police tunisienne dans un désert libyen mitoyen de la frontière puis abandonnés sur le place. Le « partenariat stratégique » peut se résumer en un point : l’UE paie la Tunisie pour qu’elle empêche par tous les moyens les migrants d’atteindre l’Europe. C’est pourquoi la première ministre italienne d’extrême droite, Giorgia Meloni, l’a qualifié de « nouvelle étape importante pour traiter la crise migratoire de façon intégrée » et, dans la foulée, a invité le président tunisien Kaïs Saïed à participer dimanche prochain à Rome à un sommet sur les migrations. Qui discutera sans doute de l’art et la manière de se débarrasser des migrants.