Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Tunisie : les familles de migrants disparus manifestent

Sans nouvelle des leurs depuis près d’un mois, les familles de 40 jeunes migrants tunisiens disparus en tentant de traverser la Méditerranée vers l’Europe ont manifesté à Tunis pour demander des comptes aux autorités. Originaires d’El Hencha, petite ville du centre de la Tunisie, ils avaient pris la mer ensemble à Sfax, deuxième ville du pays et épicentre des départs pour l’Italie, dont les côtes se trouvent à moins de 150 kilomètres. Il est probable que les adolescents et jeunes adultes qui formaient ce groupe se soient noyés après le chavirement de leur embarcation. Depuis des mois, l’aggravation de la conjoncture économique et du chômage des jeunes qui touche 38 % d’entre eux ont entraîné une augmentation massive de cette émigration, généralement clandestine, car les restrictions en Europe sur les visas excluent le plus grand nombre d’entre eux. En 2023, les Tunisiens ont représenté la deuxième nationalité de migrants illégaux arrivés en Italie (avec 17 304 personnes) juste derrière les Guinéens (18 204). Pour éviter ces drames et ces souffrances, une seule solution : la liberté de circulation et d’installation pour tous et toutes.