Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

Tunisie : partenariat avec l’Union européenne … pour freiner les migrants

L’Union européenne a proposé à la Tunisie un « partenariat renforcé », assorti d’aides financières dépassant le milliard d’euros, sans mentionner de conditions à son soutien à ce pays, étranglé par les dettes. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, venue à Tunis en compagnie des Premiers ministres d’Italie, Giorgia Meloni, et des Pays-Bas, Mark Rutte, a assuré le régime de son soutien en faisant mine d’ignorer son racisme anti-noir ou la mise en prison des opposants au président Kaïs Saïed. Car ce que craint par dessus tout l’Union européenne c’est que l’effondrement ou la mise en difficulté du régime l’empêche de stopper les tentatives de traversée vers le Vieux Continent de milliers de migrants d’origine sub-saharienne qui partent des côtes tunisiennes. Et pour éviter cela von der Leyen et ses collègues sont prêts à ouvrir leur bourse.