Nouveau Parti anticapitaliste

Nos vies valent plus que leurs profits

TV5 Monde : surtout ne pas déplaire à l’armée israélienne

La direction de l’information de la chaîne publique francophone TV5 Monde a publié un communiqué à propos de l’interview d’un des porte-parole de l’armée israélienne, Olivier Rafowicz, par le journaliste Mohamed Kaci. L’entretien s’était déroulé en direct, le 15 novembre, lors du journal quotidien 64’, Le Monde en français. Le porte-parole militaire était questionné sur l’opération militaire israélienne dans la bande de Gaza, notamment celle menée dans l’hôpital Al-Shifa. Le journaliste avait poussé son interlocuteur dans ses derniers retranchements. Ce qui ne lui a pas plu, pas plus qu’à la direction de l’information de TV5Monde, qui, dans un communiqué, a estimé que les propos de M. Kaci donnaient « l’impression […] que les modalités d’intervention de l’armée israélienne étaient équivalentes à la stratégie du Hamas, organisation considérée comme terroriste par de nombreux États ». La section du Syndicat national des journalistes de la chaîne a déploré le communiqué de la direction, estimant que celui-ci « ressemble à un désaveu » de Mohamed Kaci. Même soutien exprimé par la section SNME-CFDT qui affiche sa « totale solidarité » envers M. Kaci et poursuit : « Il n’est pas admissible de considérer qu’un journaliste est partisan quand il pose une question qui dérange son interlocuteur », plaide le syndicat, qui juge que « leur confrère a respecté la charte de déontologie de la profession ». Plus d’une centaine de collaborateurs de la chaîne ont signé une lettre de soutien à leur confrère qui est convoqué par la direction des ressources humaines de la chaîne pour un rendez-vous en vue d’une possible sanction, mardi 28 novembre.